Colocation à projet

colocation à Rennes, colocation à projet à Rennes, logement étudiant à Rennes

Vivre l’échange et l’entraide entre étudiants

Le principe

Des étudiants partagent un appartement indépendant et s’engagent à monter un projet commun pendant l’année universitaire (projet humanitaire, social, spirituel, ou projet de vie). Ce projet est choisi en accord avec l’association afin de rester compatible avec les études des jeunes, et nous accompagnons sa mise en œuvre.  Cette forme de colocation permet un échange riche et constructif entre étudiants. En effet, au delà de l’expérience de colocation, ils apprennent à se connaître et à s’accueillir au travers la réalisation du projet : travailler ensemble, se répartir les tâches, s’organiser, voir les fruits de leur travail commun… Ces projets sont parfois menés en collaboration avec d’autres associations partenaires de La Maison en Ville

Quelques exemples de projets qui ont été mis en œuvre par les colocations à projet de la Maison en Ville :
– Organisation de soirées à thème mensuelles dans une pension de famille, foyer de réinsertion de l’association Habitat et Humanisme qui accueille des personnes blessées par la vie.
– Expérimenter le « vivre ensemble » entre étudiants en situation de handicap et étudiants valides, se découvrir avec ses richesses et ses différences. Ce projet est menée conjointement avec l’association Handisup Bretagne.
– Organisation d’un dîner partagé mensuel pour permettre aux étudiants adhérent de la Maison en Ville de se rencontrer.
– Participation à un potager collectif au sein d’une résidence à mixité sociale et générationnelle.
– Mise en place d’actions pour accueillir des étudiants étrangers : organisation de visites, de repas…
– Vivre une vie spirituelle commune (temps de prière quotidien commun, participation à des offices…)

Le contrat

La Maison en Ville travaille avec des logeurs qui acceptent de louer leur bien en colocation non solidaire. Si une chambre est inoccupée, son loyer ne repose pas sur les colocataires installés, le risque est assumé par le propriétaire. En conséquence, c’est le propriétaire qui choisi ses locataires, sans consultation préalable des étudiants déjà logés. En cas de départ d’un étudiant en cours d’année universitaire, la Maison en Ville peut envoyer au logeur un jeune en recherche de logement temporaire (1 à 6 mois).
Un contrat de location et un état des lieux sont signés entre le propriétaire et les locataires à l’entrée dans le logement. Les étudiants doivent souscrire une assurance multirisque habitation et responsabilité civile pour la durée du contrat de bail. Ils sont redevables de la taxe d’habitation s’ils occupent le logement au 1er janvier.

Le suivi de la Maison en Ville

L’association met en place un référent de colocation. Il intervient souvent en début d’année universitaire pour aider les étudiants à bien démarrer leur vie de colocation. En effet, la colocation est une expérience formidable, mais qui demande attention et respect les uns envers les autres. Elle peut vite devenir infernale si les règles de vie commune ne sont pas clairement définies. L’idéal est de prendre une soirée en début d’année pour discuter des habitudes, envies et attentes de chacun, mettre à plat les points importants, et pourquoi pas, formaliser le fruit de la discussion dans une charte de colocation. Le référent assure ensuite un suivi du projet de colocation avec les étudiants. Il peut orienter, conseiller ou intervenir en fonction des besoins.